10 avril 2017

La nouvelle antenne intelligente : Leica Zeno GG04



La nouvelle antenne intelligente, Leica Zeno GG04, améliore l'accès au SIG.
Les appareils intelligents peuvent maintenant réaliser des collectes de données.

(Heerbrugg, Suisse, le 5 avril 2017) - Leica Geosystems, leader de l'industrie de la technologie de mesure, a présenté aujourd'hui la nouvelle antenne intelligente Leica Zeno GG04. Elle améliore la précision GNSS des appareils mobiles, avec une cinématique en temps réel (RTK - Real Time Kinematic) et une précision sur le positionnement des points (PPP - Precise Point Positioning).
Associé au Zeno GG04, tout récepteur Leica Zeno ou tout appareil mobile, équipé d'un système d'exploitation Android ou Windows, peut maintenant collecter des données de positionnement très précises, avec la technologie GNSS de Leica Geosystems et la performance des 555 canaux leaders.
Avec le service PPP, (service disponible dans le monde entier, à tout moment) les utilisateurs peuvent collecter des données, même dans des zones privées de couverture cellulaire.
La fonctionnalité BYOD (bring-your-own-device) permet à tout périphérique intelligent de collecter des données de très haute précision, offrant des résultats centimétriques.

Nous sommes ravis d'entendre parler de la nouvelle Zeno Connect pour Android.
Pour pouvoir connecter n'importe quel appareil Android à la nouvelle antenne GG04 et l'utiliser pour la collecte de données sur le terrain, c'est un véritable jeu d'enfant, a déclaré Zenny Chareas, responsable de projet chez PeopleGIS , une entreprise qui créée des applications de bases de données web pour la collecte de données terrain et qui utilise actuellement le Leica Zeno GG03. "Nos clients étaient impatients d'avoir ce type de fonctionnalités, ils sont très contents que nous puissions aujourd'hui le leur proposer".

Leica Zeno Connect est inlcus avec Leica GG04 pour intégrer des applications personnalisées.
Avec l'application Zeno Connect, toute application tierce est compatible avec l'antenne intelligente Zeno GG04.
Zeno Mobile, Zeno Connect ou Esri's Collector (pour les applications ArcGIS), constituent une plateforme simple et familière pour les professionnels, qui ne font pas d'arpentage, pour collecter et analyser les données. Nous pouvons maintenant intégrer et enrichir les données en temps réel, provenant de différentes sources, afin de collecter toutes les informations de n'importe quel projet, de n'importe où dans le monde, quel que soit la distance.
Peu importe d'où les utilisateurs travaillent et la complexité de leur environnement, le Zeno GG04 garantit que toutes les données seront collectées facilement et avec précision, a déclaré Alexander Fischer, directeur de produit de Leica Geosystems Zeno. "La flexibilité offerte, en transformant nos appareils les plus communs en des instruments précis, augmente l'accès au monde extérieur et c'est certainement un progrès passionnant de pouvoir partager la technologie et l'information sur ces nouveaux segments".
Pour en savoir plus sur l'antenne intelligente Leica Zeno GG04, visitez leica-geosystems.com/gg04

Leica Geosystems - quand cela doit être juste
Révolutionnant le monde de la mesure et de l'arpentage depuis près de 200 ans, Leica Geosystems est le leader de l'industrie des technologies de mesure et d'information. Nous créons des solutions complètes pour les professionnels à travers le monde. Connu pour le développement innovant de produits et de solutions, pour les professionnels, dans un environnement diversifié d'industries, telles que l'arpentage et l'ingénierie, la construction et le bâtiment, la sécurité et la sûreté, Leica Geosystems répond à tous vos besoins géospatiaux. Avec des instruments de précision, des logiciels sophistiqués et des services fiables, Leica Geosystems offre de la valeur ajoutée chaque jour à tous ceux qui façonnent l'avenir de notre monde.
Leica Geosystems fait partie de Hexagon (Nasdaq Stockholm: HEXA B; hexagon.com), l'un des plus gros fournisseurs mondial de solutions informatiques, qui dynamisent la productivité et la qualité du paysage géospatial et industriel.




GEOSYSTEMS France distribue la gamme Leica Zeno en France.
www.gps-sig.fr
contact@geosystems.fr
Tel. 01 30 43 83 00

6 avril 2017

EXPLICATION DES ÉLÉMENTS DE BASE DE SPATIAL MODELER







Pour voir la vidéo d'Hexagon Geospatial (en anglais), qui explique les éléments de base de Spatial Modeler, veuillez cliquer sur ce lien : Basics of Spatial Modeler

Vous trouverez ci-dessous le texte de la voix off en français.

Introduction
Décrit l'espace de travail et les fonctions du Spatial Modeler et montre comment utiliser des modèles spatiaux.

Logiciel
Spatial Modeler

Nous tenons à vous remercier de visionner ce module de formation en ligne d'Hexagon Geospatial : Les principes fondamentaux du Spatial Modeler.

Le Spatial Modeler est un puissant outil de modélisation graphique, qui vous permet de construire vos propres géo-traitements. Dans ce module vous verrez le Spatial Modeler utilisé dans ERDAS IMAGINE pour comprendre les Spatial Model Editor est les composants de base.

• À partir de ERDAS IMAGINE, ouvert sur l'espace de travail principal, dans l'onglet Fichier, sélectionnez Nouveau, puis Spatial Model Editor. Cela ouvre l'espace de travail de l'éditeur du Spatial Modeler et créé l'onglet Spatial Modeler dans le ruban. Créez un raccourci Spatial Modeler qui vous permettra d'ouvrir le Spatial Modeler facilement et rapidement.

• Dans l'onglet Boîte à outils, sélectionnez Spatial Model Editor.

• Faites un clic droit sur Spatial Model Editor et sélectionnez Ajouter à la barre d'outils pour un accès rapide. Maintenant, vous avez une entrée sur la barre d'outils d'accès rapide qui vous permettra d'avoir accès rapidement à l'éditeur.
Mise en page du Spatial Modeler
Voici un exemple d'un document Spatial Modeler, où les opérateurs de modélisation spaciale ont été placés dans une séquence logique, afin que vous n'ayez pas à écrire des formules d'algèbre pour image complexes.

Le Spatial Modeler évite de créer des fichiers raster temporaires entre des opérations disctinctes ou des fonctions dans le flux de géotraitement.

Le  Spatial Modeler donne également accès à un aperçu en temps réel, où vous pouvez visualiser des résultats intermédiaires ou finaux, sans attendre que les données soient enregistrées sur le disque. Il est donc très facile d'étudier les effets des changements de paramètres de votre Spatial Model ou de toutes les opérations qui ont été faites.

Des contrôles verts ou des croix rouges indiquent si vous avez correctement construit votre Spatial Model. Les signets de contrôle verts indiquent que la modélisation peut fonctionner sans problème. Si les signets verts étaient des croix rouges, cela indiquerait une erreur dans le flux de travail. Dans ce cas, vous pouvez activer l'aide, qui vous fournirait des informations supplémentaires sur ce qui peut créer ce problème.

En plus de la fonctionnalité raster, le  Spatial Modeler peut accéder et traiter les informations géospatiales des fonctionnalités ou des vecteurs et également manipuler des nuages de points, qui peuvent tous être combinés dans des modèles spatiaux.
Éléments du Spatial Modeler
L'onglet du haut permet d'accéder aux fonctions principales du Spatial Modeler. Sur l'écran principal, vous pouvez faire glisser et déposer des opérateurs et les connecter pour construire graphiquement un organigramme,  représentant un modèle exécutable.

Vous pouvez ajouter un aperçu des opérateurs au Spatial Modeler pour afficher les résultats en temps réel, qui seront basés sur une architecture spécifiée. Cet opérateur va simplement traiter l'étendue spatiale affichée et montrer les résultats dans le panneau Aperçu.

Notez le menu Opérateurs sur la droite. Il s'agit d'une liste de fonctions prédéfinies, que vous pouvez connecter dans un flux de travail. Une fois terminé, votre Spatial Model traite vos données en utilisant le fux de travail que vous avez défini.

Le panneau Propriétés vous donne accès aux ports d'entrée et de sortie d'un opérateur sélectionné ou, si vous n'avez pas d'opérateur sélectionné, ce panneau fournit des informations sur le Spatial Model.
Onglet Spatial Modeler

L'onglet Spatial Modeler affiche plusieurs groupes de fonctions :

• Le groupe Editer inclut des outils d'édition standard tels que couper, copier, coller, annuler, etc .... L'éditeur de Spatial Model prend également en charge les raccourcis clavier standard tels que Ctrl + A pour sélectionner tous les opérateurs d'un modèle et la touche Supprimer pour supprimer les opérateurs sélectionnés d'un modèle.
• Le groupe Affichage vous permet de montrer et de masquer certains des menus  que vous avez vu plus tôt.
• Le groupe Exécuter vous permet d'exécuter un Spatial Model de plusieurs façons.
• Le groupe Opérateur fournit des moyens pour agir sur certains opérateurs.
• Le groupe Modèle vous permet de créer des sous-modèles à partir d'ensembles sélectionnés d'opérateurs, pour faciliter la compréhension des modèles spatiaux. Vous pouvez également ouvrir les sous-modèles pour les modifier par la suite.
• Le groupe Partage offre deux fonctionnalités : l'une sert à protéger la propriété intellectuelle à laquelle un Spatial Model pourrait être exposé et l'autre sert à ajouter rapidement des modèles spatiaux enregistrés à un onglet du menu personnalisé, dans le but d'y accéder facilement.
• Le groupe Afficher fournit des outils pour afficher ou masquer des éléments, tels que la grille d'arrière-plan sur la toile.
• Le groupe Style de texte fournit des outils pour annoter votre Spatial Model, afin de le rendre plus compréhensible pour les autres.
Les opérateurs glisser - déposer
Maintenant que vous avez une vue d'ensemble des éléments qui composent le Spatial Modeler, voyons comment les utiliser. L'éditeur de modèles spatiaux fournit un espace de travail pour dessiner, organiser et exécuter un flux de traitement.

Glissez et déposez les opérateurs du panneau Opérateurs sur le canevas et connectez les opérateurs. De cette façon, vous pouvez créer un modèle spatial à l'aide d'opérateurs, tels que l'Entrée Raster et la Sortie Raster.

Vous pouvez ajouter des opérateurs qui traitent des données depuis et vers ces objets finaux. Dans cet exemple, vous allez utiliser un opérateur de Relief. Des connexions entre les opérateurs individuels, pour savoir comment l'information circule dans le modèle, peuvent également être faites.

Vous pouvez connecter l'opérateur Entrée Raster à l'opérateur de Relief, puis connecter l'opérateur de Relief à la Sortie Raster. Cela peut être réalisé en cliquant et en glissant d'un opérateur à l'autre, tout en utilisant les Ports, que nous présenterons plus tard.

Examinons les résultats du modèle spatial.
Pour ce faire, faites glisser l'opérateur Prévisualisation sur le canevas et connectez l'opérateur de Relief à l'opérateur Aperçu.
Pour afficher les résultats en temps réel de ce modèle spatial, cliquez sur Aperçu.
Les Ports Entrée et Sortie
Sur chaque opérateur montré ici, utilisant l'opérateur Relief, les ports définissent les paramètres de l'opérateur.
Les ports d'entrée effectuent des tâches telles que l'acceptation de flux de trames d'entrée,  à partir de l'entrée Raster ou des paramètres de réglage, comme l'augmentation de l'éclairage et la fonction azimut pour l'ombrage en relief.
Les ports de sortie transmettent généralement les informations générées par un opérateur à un autre opérateur connecté. Dans cet exemple, l'opérateur Relief transmet des informations à l'opérateur Preview.

Certains ports requièrent des valeurs ou des informations à définir, tandis que d'autres sont facultatifs.

Les ports indiqués en blanc acceptent soit une valeur que vous définissez manuellement, soit ils utiliseront des valeurs par défaut, qui éxecuteront l'opérateur avec succès. Les ports obligatoires s'affichent en rouge et nécessitent soit une entrée manuelle, soit une entrée d'un autre opérateur. L'opérateur n'est pas entièrement défini et exécutable, jusqu'à ce que vous ayez des valeurs ou des connexions sur tous les ports rouges.
Les Opérateurs d'Entrée
Les blocs de base d'un modèle spatial incluent des opérateurs «points finaux» de couleur pêche, qui définissent généralement les données d'entrée et de sortie du modèle spatial. 
Comme vous l'avez vu, ce sont les entrées Raster.

En plus des entrées Raster, il existe d'autres sources de données, telles que des fonctionnalités ou des vecteurs, comme Shapefiles ou GeoMedia Warehouses. Vous pouvez également traiter les sources vectorielles directement comme des entrées rasterisées.

Vous pouvez également introduire des types de données non spatiales, telles que des matrices, à partir d'une définition personnalisée, d'une bibliothèque de bases préexistantes ou de fichiers.
Les tables, qui peuvent provenir d'une table Raster ou de Vector Input ou de sources de fichiers personnalisés, sont également disponibles, ainsi que des Scalaires pour définir des valeurs numériques spécifiques.

Lorsque vous souhaitez créer un modèle spatial que vous pouvez distribuer à d'autres utilisateurs, vous pouvez utiliser les ports d'entrée. Les ports d'entrée demandent automatiquement à l'utilisateur de définir les valeurs utilisées par votre modèle spatial.
Consultez le panneau Opérateurs pour les autres opérateurs d'entrée que vous pouvez utiliser.
L'Opérateur de Sortie
Vous pouvez également définir des opérateurs de sortie pour un modèle. Les opérateurs Raster Output vous permettent de définir la façon dont les résultats d'un modèle sont gérés, comme l'écriture d'un fichier image sur un disque.
Vous pouvez afficher des caractéristiques, des attributs attachés à une image ou des fonctions vectorielles, des tableaux de types divers, des matrices et même des rapports au format texte, si vous avez besoin d'informations générées par le modèle spatial.
Comme mentionné précédemment, vous pouvez envoyer des informations géospatiales à un opérateur d'aperçu pour voir les résultats du modèle en temps réel. Les opérateurs de ports de sortie sont également disponibles.
Les opérateurs
Nous avons mentionné les opérateurs et plus précisément les objets "points finaux" de couleur pêche, tels que l'entrée Raster et la sortie Raster, qui sont eux-mêmes des opérateurs. Ils définissent toujours une action à réaliser.
Par exemple, une entrée Raster peut définir l'action de prendre un fichier raster sur le disque et de le convertir en blocs raster, qui peut être exploité par le reste du flux de traitement du Spatial Modeler.

Comme vous l'avez vu, vous pouvez glisser ces opérateurs depuis le panneau Opérateurs et les déposer sur le canevas. Vous pouvez associer les opérateurs simplement en glissant antres les ports correspondants. Les opérateurs nécessaires pour construire un modèle spatial sont organisés en catégories fonctionnelles dans le panneau Opérateurs.

Pour trouver un type spécifique de fonctionnalités, tapez dans la zone de recherche en haut du panneau Opérateurs.
Pour l'entrée Lisser, la liste est limitée seulement aux opérateurs potentiellement applicables à lisser.

Pour ajouter un opérateur à la liste des Favoris, faites un clic droit sur l'opérateur dans le panneau Opérateurs et sélectionnez Ajouter aux Favoris. Cela vous permet de glisser vos opérateurs fréquemment utilisés dans vos modèles spatiaux.
Pour afficher l'aide d'un opérateur, faites un clic droit sur l'opérateur sur le canevas et sélectionnez Aide opérateur.
Les Propriétés
Lorsque vous glissez un opérateur sur le canevas, vous pouvez cliquer dessus et afficher ses propriétés dans le panneau Propriétés.
Le panneau Propriétés affiche les informations concernant les ports d'entrée et de sortie, fournis par l'opérateur spécifique.
Vous pouvez modifier certains ports. Notez que le panneau Propriétés affiche tous les ports disponibles, mais que l'opérateur graphique sur le canevas ne le fait pas.
Les ports non affichés sont généralement moins employés, mais vous pouvez les utiliser dans un traitement spécifique
Le panneau Propriétés comporte cinq colonnes :
Le premier est une colonne Show qui indique si ce port particulier est affiché ou masqué. Si vous souhaitez afficher un port, cliquez dans la colonne Afficher de ce port. Vous pouvez connecter d'autres opérateurs à n'importe quel port affiché ou vous pouvez saisir manuellement des valeurs pour le port dans le panneau Propriétés. Vous pouvez entrer des valeurs dans le panneau Propriétés pour les ports qui ne sont pas affichés sur le graphique de l'opérateur.
La deuxième colonne dans le panneau Propriétés est le nom du port et n'est pas modifiable.
La troisième colonne est la valeur pour chaque port. Vous pouvez entrer directement des valeurs dans la colonne Valeur.
La quatrième colonne indique le type d'objet supporté par chaque port. Par exemple, le port Azimuth, utilisé dans le cadre de la définition de la source d'éclairage pour l'ombrage en relief, est un type de données ERDAS IMAGINE Double, ce qui signifie qu'il s'attend à une double précision, un nombre réel.
La cinquième colonne indique si les valeurs de chaque port sont obligatoires ou facultatives. N'oubliez pas que les ports blancs ont une valeur par défaut, même s'ils sont nécessaires et que les ports rouges doivent avoir une valeur connue.
Type de données
Si l'objet ou le type de données d'un port n'est pas évident, vous pouvez généralement double-cliquer sur ce port pour afficher une boîte de dialogue qui répertorie les valeurs valides disponibles. Vous pouvez également modifier certaines valeurs directement dans le panneau Propriétés.
L'Ajout de Ports
Vous pouvez ajouter des ports à certains opérateurs de sorte, que vous puissiez augmenter le nombre d'entrées ou de sorties à l'opération.
Par exemple, pour utiliser l'opérateur Ajouter, pour ajouter trois valeurs (scalaires, bandes raster, etc.), vous pouvez faire un clic droit sur l'opérateur et sélectionner Ajouter un port.
Maintenant vous avez trois entrées pour le processus d'addition au lieu de deux.
De même, l'opérateur conditionnel, qui nous permet de faire un test et de  donner un résultat vrai ou faux, basé sur ce test, peut être modifié pour effectuer plusieurs tests et donner des résultats multiples.
Étant donné que la fonction opérateur conditionnel a besoin d'un port pour le test, ainsi qu'un port pour spécifier la valeur (ou le processus) à renvoyer si ce test est vrai, le fait d'ajouter un port ajoute en fait deux ports à chaque fois.
Renommer un opérateur
Vous pouvez renommer les opérateurs.
Sélectionnez l'opérateur et cliquez sur l'onglet Info opérateur en bas à droite et entrez le nouveau nom dans le champ Affichage.
Vous pouvez également faire un clic droit sur l'opérateur, sur le canevas, puis sélectionner Renommer, saisir le nouveau nom, puis cliquer sur OK.
Exécuter un modèle
Une fois que vous avez terminé votre modèle spatial, vous pouvez l'exécuter sur différents ensembles de données d'entrée et examiner les résultats du géotraitement que vous avez conçu.

Tout d'abord, vous pouvez utiliser un opérateur de prévisualisation, en cliquant sur le bouton Aperçu de l'onglet Spatial Modeler.
Cela traite uniquement les données dans l'étendue spatiale affichée. Vous pouvez même parcourir et zoomer dans la vue Aperçu. Vous pouvez mettre à jour ou modifier votre modèle spatial et voir immédiatement les résultats de ces modifications.
Une fois votre modèle spatial terminé, sélectionnez le bouton Exécuter dans le groupe Exécuter pour traiter les données afin de voir les résultats.
Utilisez l'option Exécuter pour exécuter le modèle spatial et produire un fichier raster de sortie sur le disque, comme spécifié pour la conception du modèle.
Utilisez Exécuter Juste Ceci qui fonctionne en lien avec la sélection d'un sous-ensemble des opérateurs du modèle spatial. Il exécutera juste cette section afin que vous puissiez analyser rapidement les valeurs et les paramètres en cours de production, pour voir s'ils sont corrects et appropriés pour s'exécuter dans le modèle complet. Vous pouvez également sélectionner un opérateur et cliquer sur Exécuter juste pour exécuter cet opérateur et tout le flux de travail dont il dépend.
Utilisez Exécuter en Arrière-plan pour exécuter le modèle sans la rétroaction visuelle de la progression sur le canevas et utilisezle  plutôt comme un processus d'arrière-plan indépendant. Exécuter en Arrière-plan s'exécute en 64 bits, plutôt que d'être contraint par un traitement de 32 bits par l'éditeur.
Utilisez Exécuter en Lot pour envoyer l'exécution du modèle pour un traitement par lots ultérieurement ou pour effectuer le traitement parallèle du modèle sur plusieurs ensembles de jeux de données d'entrée.

Vous devez maintenant avoir une compréhension générale des éléments clés nécessaires à la création d'un Spatial Modeler.
Merci d'avoir regardé ce module de formation en ligne de Hexagon Geospatial. Pour visionner plus d'eTraining, visitez hexagongeospatial.com/eTraining

5 avril 2017

Fonctionnalités de modélisation spatiale dans ERDAS IMAGINE et GeoMedia




Solutionnez les défis du géotraitement de la façon la plus efficace grâce aux nouvelles fonctionnalités de la modélisation spatiale !

Disponible dans ERDAS IMAGINE et maintenant dans GeoMedia, la modélisation spatiale supprime le flux de travail traditionnel, en créant des modèles simplifiés, personnalisés et ré-utilisables, afin d'obtenir les réponses dont vous avez besoin.
Le Spatial Modeler fait partie d'ERDAS IMAGINE depuis des années, mais le nombre de SIG et d'opérations vectorielles qu'il pouvait couvrir étaient limités. Nous continuons d'ajouter les opérateurs de modèles spatiaux dont vous avez besoin pour résoudre les problèmes de géotraitement de manière plus efficace, en mettant en œuvre des algorithmes de géotraitement modulables.
Nous avons étendu la puissance de l'analyse spatiale à GeoMedia, en élargissant la capacité et la fonctionnalité du géotraitement. GeoMedia propose Spatial Modeler pour créer des flux de travail simples ou complexes en utilisant des opérateurs d'image et de fonctionnalité. Les utilisateurs peuvent travailler avec GeoMedia Spatial Modeler pour traiter des fichiers, des données ou d'autres informations, qui nécessitaient auparavant de programmer ou de créer des commandes personnalisées pour GeoMedia.
Développer la puissance de Producer Suite 2016 avec toutes les nouvelles fonctionnalités de la modélisation spatiale (TV610)
Dans cette vidéo extraite du programme télévisé HxGN TV, Jay Pongonis interroge les Directeurs de Lignes de Produits Zaiyong Gou et Vince Smith sur les nouveaux moyens de la modélisation spatiale dans ERDAS IMAGINE et dans GeoMedia.

Regardez la vidéo sur YOUTUBE : https://youtu.be/Lw458b2TMZU

21 mars 2017

CIBLE ÉTUDES ET CONSEIL A SÉLECTIONNÉ GLOBBIZ POUR RÉALISER UNE ÉTUDE COMMANDÉE PAR MTN CAMEROON



 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

20 Mars 2017


Cible Études et Conseil, une entreprise du Groupe Cible,  réalise des enquêtes, des études de marketing, des études de développement, et conseille les entreprises principalement dans le domaine bancaire et de la téléphonie, et particulièrement pour des études de satisfaction clients, sur le territoire camerounais. Elle s’appuie sur un réseau d’agents de collecte de données et de partenaires locaux  expérimentés. 120 enquêteurs ont utilisé la solution Globbiz pour répondre à un besoin exprimé par MTN Cameroon.

La demande de MTN Cameroon portait sur une étude de la concurrence définie ainsi :
  • dénombrer tous les points de vente potentiellement vendeurs de produits et de services télécoms au Cameroun (stations- service, restaurants, débits de boissons, …)
  • recenser les campagnes publicitaires en cours de tous les opérateurs télécoms camerounais.
 
Pour cette étude, Cible Études & Conseil a missionné 120 enquêteurs sur le terrain et leur a attribué un espace géographique paramétré depuis le web et un smartphone, ou une tablette, préinstallé avec Globbiz. Les enquêteurs ont référencé plus de 110 000 points de vente et environ 2 000 panneaux publicitaires liés aux différents opérateurs Télécom.
La formation à l'utilisation de la solution Globbiz s’est déroulée à Douala au sein du groupe, pendant six jours. Elle était animée par Simon CHEVRIER, formateur chez GEOSYSTEMS France. Cette demande de MTN Cameroon avait pour finalité de mieux appréhender son réseau de distribution BtoC et d’évaluer son positionnement marketing par rapport aux opérateurs télécoms concurrents.
Grâce à son efficacité et à sa facilité d’utilisation, la solution Globbiz a permis d’une part de réaliser ce recensement en à peine plus d’un mois sur la ville de Douala, et d’autre part d'assurer une très grande fiabilité des données saisies. Ces données ont été transmises à MTN Cameroon après qu'elles aient été vérifiées, analysées et validées par le groupe Cible.


Télécharger le communiqué de presse CIBLE ÉTUDES ET CONSEIL A SÉLECTIONNÉ GLOBBIZ



A propos de Cible Études et Conseil
Cible Études & Conseil est une entreprise africaine innovante  résolument  orientée client qui délivre des solutions d’études et de conseil à forte valeur ajoutée au Cameroun et en Afrique subsaharienne francophone. Depuis plus de 25 ans, Cible Études & Conseil est dirigée et contrôlée par des professionnels du secteur.  Nous avons mis sur pied une équipe pluridisciplinaire expérimentée  et un réseau de partenaires techniques qui travaillent dans le respect des standards de qualité exigeants afin de délivrer à nos clients des services  les plus efficaces. Notre ambition est de devenir le bureau d’études préféré de nos clients dans nos domaines de spécialisation en Afrique Subsaharienne Francophone.
En savoir plus : http://www.groupe-cible.com/fr/company/2/cible_etudes_et_conseils

A propos de MTN Cameroon
Filiale du Groupe MTN qui est représenté dans 22 pays et leader des télécommunications en Afrique, MTN Cameroon fournit des solutions de communication et de paiement depuis février 2000. C’est l’une des cinq entreprises les plus importantes du pays.
MTN a développé au Cameroun un réseau de télécommunications répondant aux standards internationaux avec des technologies 3G et Wimax en plus du GSM. Ce réseau en constante évolution était constitué au 30 juin 2015 de plus de 1 700 stations de base et 5 centres techniques ultra-modernes. C’est un réseau solide et étendu qui couvre près de 93% de la population du Cameroun et assure à MTN Cameroon une présence redondante et un service continu dans toutes les agglomérations de plus de 50.000 habitant.
C’est le réseau de télécommunications le plus important du Cameroun et même de la zone Afrique Centrale. MTN Cameroon s’est rapidement imposé comme le leader national du secteur, avec près de 10,4 millions d’abonnés au 30 juin 2015. Son parc d’abonnés a connu une croissance exponentielle d’environ 64% au cours des trois dernières années.
En savoir plus : www.mtncameroon.net/fr

A propos de GEOSYSTEMS France
GEOSYSTEMS France a lancé Globbiz sur le marché africain, une solution de mobilité professionnelle qui accompagne les collaborateurs nomades pour remonter les informations du terrain vers l'entreprise. En savoir plus : www.globbiz.com
 
La raison d'être de GEOSYSTEMS France: apporter une réponse technologique de qualité et de proximité aux professionnels qui recherchent des solutions pour acquérir, orienter, mesurer, analyser et mettre en forme des données géoréférencées à partir d'imagerie géospatiale, en vue de les partager. Ainsi, GEOSYSTEMS France propose des solutions de pointe en photogrammétrie, télédétection, drones, GNSS, SIG et portails cartographiques pour accompagner ses clients, en France et en Afrique, sur tout le cycle de vie de la donnée géospatiale.
En savoir plus : https://www.geosystems.fr





Contact commercial : 
Yasmina AZZOUZI
Directrice Export Afrique, 
GEOSYSTEMS France
azzouzi @ geosystems.fr
Tel. +225 88 56 69 29


Contact presse :
Valérie THEBAULT
Responsable Marketing, 
GEOSYSTEMS France
thebault @ geosystems.fr
Tel. +33 (0)972 443 420